mon monde à toi

05 juillet 2011

je suis impardonnable

Bonjour,

Je sais, je sais, ne me disputez pas, je suis impardonnable, je ne donne pas de nouvelles...

Je manque cruellement de temps en ce moment. Un petit message très gentil reçu ce matin m'a décidé à vous donner quelques nouvelles.

Gaspard a la varicelle et comme Gaspard ne fait jamais les choses à moitié, il en a une bien costaude !!! Il est couvert de boutons des pieds à la tête, il en a même dans la bouche.

C'est terrible cette maladie. Vivement que ça s'arrête car Gaspard était dans une période très gaie, il commence à bien marcher tenu avec une main. On lui a acheté un marche-pieds pour se tenir debout derrière la poussette, il adore, je pense qu'il se sent grand et fier sur son engin.

Nous avons hâte d'être en vacances. Lundi prochain, bilan semestriel au CAMSP.

Je vais mettre une photo de mon petit chou avec sa varicelle, interdit aux moins de 18 ans.

Sara

Posté par saraders à 11:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]


08 février 2011

La preuve par l'image

Attention, préparez-vous à avoir un choc, je vous ai parlé d'un masque ou un gommage, je ne sais pas trop à base de compote de pommes. Voici l'image qui prouve mes dires. Constatez l'immense bonheur de mon fils.

Maintenant, il mange seul tous les soirs, répand de moins en moins don dîner sur le sol, il est très content. Il répond un genre de oui quand je lui pose une question, c'est génial, que dis-je, il est génial !

Sara

IMG_0627

Posté par saraders à 20:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]

02 février 2011

Tu fais tout seul

Bonjour, d'abord un bon anniversaire à mon petit mari chéri.

Ensuite, hier soir, nous avons fêté la chandeleur avec Gaspard et c'était super. Je ne sais plus si j'en ai déjà parlé sur le blog mais Gaspard ne veut pas manger seul, dès que je prononce le mot tout seul, il pleure...

Hier soir, je lui fais une crêpe jambon-fromage dans l'espoir qu'il la grapille un peu seul. J'ai posé l'assiette sur sa chaise haute et suis partie vaquer à mes occupations en le regardant du coin de l'oeil et là, MIRACLE !!!!!!!!!!  Sans mouffeter, il a mangé la totalité de se crêpe seul, ça a été un carnage dans la cuisine mais ça a marché, il était très fier et moi j'étais au 7e ciel. J'ai peut-être un peut rop surfé sur la vague car ensuite, je lui ai donné une compote et là il s'est fait un soin du corps et du visage avec.

Après le dîner, nous avons lu un imagier et il a fait mine d'acquiesser chaque fois que je nommais une image, je lui disais "C'est quoi ça, c'est un tracteur" et là il me disait mm. Bref, c'était une bonne soirée. Je le souligne car ce n'est pas toujours le cas, le soir il est fatigué alors ça part vite en vrille.

Vivement ce soir !

Sara

 

Posté par saraders à 10:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 janvier 2011

Bilan au CAMSP

Bonjour, nous avons eu un bilan au CAMSP lundi matin.

Nous n'y avons rien appris de bien neuf si ce n'est que le médecin était quand même content des progrès de Gaspard. Les choses avancent même si c'est très doucement, elles avancent. Il nous a répété que Gaspard marchera avec une certitude absolue mais aucune idée de quand. Ca fait long, très long, trop long. Je dois dire que ces derniers jours entre le boulot et Gaspard, je n'en peux plus. Quand vient le soir et qu'il veut les bras, me faire des calins, j'adore ça mais mon dos moins. Alors, j'ai mal au dos tout le temps... 

Durant le rendez-vous, on nous a demandé comment on allait, si ce n'était pas trop dur ? Ca paraît banal mais c'est pas souvent, presque jamais. C'est comme si notre entourage si proche soit-il ne savait pas comment nous aborder. Et ça c'est très dur car je pense sincèrement qu'avec les gens qui nous aiment, on devrait pouvoir parler de tout. Malheureusement, ce n'est pas si simple, peut-être ont-ils peur de ce qu'on pourrait leur dire, peut-être que ça vient de nous, on met de la distance entre nous et les autres.

Le médecin, nous a parlé du fait que Gaspard ne pourrait pas aller à l'école, qu'il faudrait peut-être envisager de mettre Gaspard dans un iME. Il y en a un en face de chez nous. 

Je me souviens au moment de notre installation à Bailly, je voyais ces jeunes en fauteuil roulant, j'étais enceinte de 7 mois et je ne pensais pas un instant que le bébé qui grandissait en moi allait peut-être rejoindre ces enfants dans leur institut. Ironie du sort, de l'autre côté de la rue, il y a la maternelle. Je trouvais génial de vivre si près de la maternelle. Je me voyais déjà emmener Gaspard le matin, main dans la main, lui avec son petit cartable sur le dos, me racontant ses histoires de petit mec dans la cour de récré. Non jamais j'aurais imaginé que je prendrai le trottoir dans l'autre sens, que je le porterai dans les bras parce qu'il ne sait pas marcher, que je rentrerai dans la cour de l'institut tous les jours et non pas une fois par an pour la kermesse du téléthon. Je ne m'imaginais pas que voir ces mamans tous les matins déposer leurs enfants à la maternelle me serait si insupportable.

Je ne m'imaginais pas tout ça et c'est tant mieux car notre imaginaire voit les choses toujours pires que ce qu'elles sont en réalité. Jamais mon imaginaire ne m'aurait vu être parfois heureuse malgré tout, jamais mon imaginaire n'aurait imaginé qu'un jour, peut-être, je me ferai à tout ça et que je serai vraiment heureuse.

Sara

Posté par saraders à 08:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

03 janvier 2011

jour de congé, tu parles oui !

Bonjour, bonne année à tous.

J'espère que vous avez passé de bonnes fêtes. 

Aujourd'hui, c'est la rentrée !!!!!!

J'ai pris ma journée car j'avais plein de rendez-vous pour Gaspard, kiné le matin, bilan orthophonique à 16h45 puis rendez-vous téléphonique avec le généticien.

Maintenant que je travaille à temps complet, c'est mon mari qui accompagne Gaspard au CAMSP. Mais aujourd'hui, j'avais envie de faire un bilan avec elle et voir comment se passent les séances avec Gaspard. C'est fou ce que les séances ont changé ! C'est là qu'on voit les progrès. 

Toutefois, la kiné de Gaspard m'a fait un petit point. Elle est contente de ses progrès mais m'a dit qu'il n'était pas prêt pour aller à l'école en septembre. Je le savais c'est pour ça que j'avais assuré mes arrières auprès de la directrice de la crèche afin qu'il puisse y passer une année supplémentaire. Et c'est là que la première annonce difficile de l'année a retentie, ils envisagent de sortir Gaspard du système scolaire classique et de le mettre dans un centre pour enfants a difficultés. Et voilà, d'un coup d'un seul, tout le positif emmagasiné pendant les vacances s'est effondré. Evidemment la décision nous appartient mais comment faire pour se décider, comment savoir ce qu'il y a de mieux, qu'il soit totalement largué en maternelle ou qu'il soit entouré d'enfants en fauteuil roulant ? Je sais je dramatise, je suis comme ça mais si je dois me battre pour que Gaspard reste dans un système classique, je dois avoir la certitude profonde que ce combat est juste, que je le fais pour lui et non pour moi. Je veux son bonheur mais je veux aussi le pousser à aller le plus loin possible sans le déstabiliser. Il est tellement heureux à la crèche...

Bon j'espère que cette année ne sera pas à l'image de cette journée.

Ca commence moyen bof là.

Sara

Posté par saraders à 13:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


02 janvier 2011

Tous mes voeux

Bonjour, tous mes voeux à tous.

Après des fêtes de Noël entourée de touuuttteee ma famille, un réveillon de la Saint Sylvestre avec mes supers copains, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une bonne et heureuse année. 

Voici mes bonnes résolutions :

Prendre soin de mes zhommes.

Essayer de m'améliorer en cuisine.

Tâcher de voir la vie en rose, voir le bon côté des choses.

Créer des moments de bonheur pour moi et mes proches au lieu d'attendre qu'il frappe à ma porte. 
Nous avons passé d'excellentes fêtes. Merci à tous.
Sara

Posté par saraders à 09:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 décembre 2010

Comment ça c'est pas encore l'hiver ?

Bonjour, aujourd'hui c'est une survivante qui vous parle. J'ai décidé de parler de mon périple aujourd'hui sur mon blog car hier une phrase de mon beau-frère m'a interpellée. Nous parlions de la neige de mercredi dernier (comme à peu près tous les franciliens...) et il m'a dit "et ce n'est pas encore l'hiver". Cette phrase m'a déprimée car je suis à la limite du traumatisme quand même. Mercredi, je quitte mon travail à 16h30 constatant le chaos depuis ma fenêtre et pensant que j'étais plus maline que tout le monde, prend ma voiture pour rentrer chez moi, récupérer mon fils à la crêche et passer une bonne soirée un peu plus longue que d'habitude au chaud chez moi. Après 100m, je me suis retrouvée totalement bloquée dans les embouteillages monstrueux que les sites de trafic n'avaient pas indiqués !!!!!!!!!!! Ils signalaient une circulation orange...

Après 5h passées dans les bouchons et avoir avancé l'équivalent d'une station de métro, je suis allée dormir chez ma soeur qui m'a accueilli les bras ouverts et je l'en remercie.

Voilà sinon ce week-end, nous avons fait les décorations de Noël et ça a beaucoup plu à Gaspard qui a même lâché ses escaliers bien aimés pour vois clignoter les guirlandes sur l'arbre. Malheureusement nous avons un bilan orthoptique le 24 décembre à 14h, j'espère que cela ne va pas empêcher Gaspard de passer de bonnes fêtes.

A bientôt

Sara

Posté par saraders à 08:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 décembre 2010

Nous avons gravi notre Everest

everest

Bonjour, 

Hier nous avons vécu une journée assez exceptionnelle. Après une journée au bureau beurk, beurk, bouclage oblige, ma maman est allée chercher Gaspard à la crèche puis je les ai rejoins chez maman. Je suis arrivée à temps pour lui donner son bain mais avant de parvenir à la salle de bain, il y a un escalier à gravir, escalier qui doit sembler haut comme l'Everest pour Gaspard toujours à 4 pattes. Il lui arrivait depuis peu de monter 2 ou 3 marches grand maximum puis une fois ces marches montées, il m'appelait (en chouinant) pour que je l'aide à terminer son ascension. Hier, il a décidé qu'il y arriverait seul. Alors, tout en le suivant de très près, il a monté marche après marche le grand escalier, j'étais si fière car à la fin, il semblait épuisé par son effort. Il s'est applaudi, a regardé son escalier et a eu un immense sourire de satisfaction. 

Cet évènement fût une telle fête dans la vie de Gaspard qu'il n'a pas voulu se coucher avant 21h30, il était surexcité. Je l'avoue, l'agacement commençait à sérieusement m'atteindre à la 12ème tentative. En revanche, lorsque je me suis couchée à mon tour, j'ai repensé à tout ça et me suis rappelée qu'il y a un an, Gaspard tenait assis depuis à peine un mois, qu'il ne disait rien, qu'il chouinait toute la journée et qu'il n'était pas très heureux à la crèche. Aujourd'hui, Gaspard ne parle pas mais il babille sans cesse, tous les soirs, on nous dit qu'il a passé une excellente journée et hier, il a gravi son Everest. D'ailleurs, j'ai très bien dormi.

A bientôt

 

PS : Je n'arrive pas à répondre à vos commentaires, mais ne vous arrêtez pas, ça fait beaucoup de bien.

Sara

Posté par saraders à 08:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

10 novembre 2010

gasp

Posté par saraders à 11:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Orthophonie

Bonjour, chose promise, chose due, je reviens donc vers vous pour vous conter ma soirée d'hier. Nous avons assisté avec mon mari à une séance de guidance parentale (méthode Hanen) au CAMSP. C'est une forme de prise en charge orthophonique que je qualifierais d'alternative et complète. Ce sont des réunions parents-orthophonistes qui ont lieu une fois par mois, les 2 parents doivent être présents. Nous correspondions au profil car sont concernés les parents d'enfants ayant des difficultés de communication.

Ce sont des réunions combinant pratique et théorie pour mieux comprendre l'enfant, ce qu'il veut nous dire, comment recevoir son message, lui dire le nôtre et l'aider à accéder peu à peu à la parole, au phrasé.

C'est très intéressant, très enrichissant car on partage avec les parents, on rencontre, on se donne nos trucs. 

Hier, nous sommes sortis enthousiastes puis mon cher Brad est tombé en panne avec son scoot, il fallait aller récupérer Gaspard sous la pluie, le réveiller, le recoucher.. Bref, la course, on se couche tard, on se lève tôt... mais demain, pas de travail, et ça ça me met en joie. Nico et Gaspard partent en Normandie avec des copains et je les rejoins vendredi soir. Gaspard va être trop content car nos copains viennent avec leurs enfants et moi aussi car ça fait beaucoup trop longtemps que j'ai pas partagé des moments avec mes vieux potos adorés. Et puis demain, ça va être une journée glandouille à moins que je me force à aller aider ma soeur à déménager, on verra..

A bientôt avec des photos de mon week-end, en attendant, je vais essayer de mettre des nouvelles photos de Gaspard (ma meilleure source d'inspiration)

Bisous

Posté par saraders à 11:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,